Juste une mise au point

Le 16 janvier dernier, ici même,  j’intitulais mon dernier billet Concordances de temps sans penser une seconde que ce titre pouvait être prémonitoire.

Ce jour-là, en effet, je t’ai parlé de mon unique article pour la Revue des Deux Mondes, en 1996. Comme il était possible que tu n’aies jamais entendu parler de ce très vieux – et peu visible – média, j’ai même pris soin de t’en dresser rapidement l’historique.

Je t’ai aussi expliqué que j’avais stoppé là ma collaboration parce que compte tenu du travail fourni, c’était vraiment trop mal payé.

Quelques jours plus tard, par le biais de l’actualité, plus personne ne pouvait ignorer l’existence de la Revue des Deux Mondes. Le Canard Enchaîné révélait que Pénélope Fillon, épouse d’un candidat à la présidentielle,  y avait été salariée durant vingt mois à raison de 5000 € mensuels, et que durant cette période (2012-2013) elle n’avait publié que deux petites notes de lecture.

J’ai recherché ma feuille d’honoraires pour en avoir le coeur net. Je l’ai trouvée. J’avais perçu 2 000 francs brut pour un article de dix pages.

Pour traduire les francs de 1996 en euros de 2012, je me suis fait aider par le site de l’INSEE. Leur outil de conversion est le plus crédible car il donne les équivalences en pouvoir d’achat.

Le résultat, c’est que mes 2 000 francs de 1996 valent 391,44 € de 2012.

D’un côté 100 000 euros pour deux petites notes de lecture, de l’autre 391,44 pour un article d’une dizaine de pages.

Alors j’ai pensé que oui, il y avait bien « Deux Mondes » et que cet écart le disait mieux qu’un long discours.

C’est pour cela que j’ai décidé de publier ma feuille d’honoraires sur Twitter, en mentionnant la correspondance monétaire. Comme il n’y a pas de raison, je te la montre aussi.

 

img_1488

 

Depuis trois jours elle a été retweetée des centaines de fois, le plus souvent avec des commentaires scandalisés.

J’ai été contactée par des journalistes qui voulaient m’interviewer. J’ai refusé, pour la simple raison que je n’ai rien à dire de plus. Je ne connais ni les gens, ni le fonctionnement de la Revue des Deux Mondes, je n’y ai même jamais mis les pieds.

Mais mon témoignage n’a pas plu à tout le monde. J’ai reçu des messages de personnes qui justifiaient ma rémunération par mon incompétence, qui qualifiaient mon article de « nul » ou qui jugeaient « qu’il ne valait pas tripette ».

Où donc avaient-ils pu le lire ?

On a aussi mis en doute l’authenticité de ma feuille d’honoraires en m’accusant de l’avoir « bricolée » et on s’est demandé « qui » était derrière tout ça…

C’est grotesque.

Je n’ai rien à cacher, l’article peut désormais être consulté ici.

Faut-il avoir peur du vent

 

capture-decran-2017-01-29-a-04-02-34

 

 

Et je reviens très vite – d’ici deux ou trois jours – à nos moutons.

 

 

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Juste une mise au point

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s